Aucune nouvelle notification

Méditation : 6 idées fausses à oublier pour améliorer votre pratique

"Je ne pourrais jamais rester assis aussi longtemps" ou "je ne pourrais jamais arrêter de penser plus d'une minute" sont les idées qui vous viennent à l’esprit lorsque vous entendez parler de méditation. Pire encore, lors du dernier reportage sur le sujet vous êtes resté bouche bée devant cette personne, qui à force de pratique, pouvait méditer en conduisant !

Vous pensez donc que la concentration ultime n’est pas faite pour vous. Vous êtes convaincu de ne jamais pouvoir maîtriser votre corps et votre esprit comme les méditants chevronnés. Nous allons vous révéler un secret, la méditation est à la portée de tous. 

Pourtant, les idées reçues sur la façon de méditer sont nombreuses. La vérité est que cette pratique ne nécessite pas une longue durée d'attention ou un esprit calme. N'importe qui peut le faire, n'importe où, à n’importe quel moment.

Notre rédaction a donc décidé d’aborder les mythes et fausses idées les plus courants sur la méditation pour vous montrer que, oui, vous pouvez aussi le faire, même en conduisant.

Ce n'est qu'une façon parmi d'autres de méditer.

Mythe # 1 : Être dans une pièce calme, les yeux fermés

Assis en lotus avec les yeux doucement fermés est l'image stéréotypée de la méditation parfaite. Beaucoup d’adeptes (y compris les méditants de longue date) ont du mal à s’exercer de cette façon. Voici notre conseil : essayez quelque chose de nouveau.

Asseyez-vous sur une chaise ou allongez-vous sur le dos et regardez le plafond. Vous pouvez même essayer de méditer debout. Tentez plusieurs approches et voyez ce qui fonctionne pour vous. La position, en elle-même, n'est pas vraiment ce qui compte, l'important est simplement d'être détendu et installé confortablement.

Mythe # 2 : Vider votre esprit de toute pensée

Vider votre esprit de toute pensée est presque impossible. Les experts de la discipline vous le diront, l’objectif est de chercher à les observer. Cette pratique est appelée «méditation de la pensée», où vous observez vos réflexions au fur et à mesure qu'elles vont et viennent.

Les maîtres de méditation comparent le fil des pensées à une rivière. Si vous êtes dans l’eau, le courant vous emporte de sorte qu’il est impossible d’observer le flux. 

Mais, si vous en sortez, et vous asseyez sur le rivage vous pourrez observer vos pensées au fur et à mesure. Alors, que faites-vous si vous tombez dans la rivière et êtes distrait par vos pensées ? Ne vous battez pas. Prenez-en simplement conscience et ramenez votre esprit au moment présent. Ça y est, vous méditez !

Mythe # 3 : Être complètement immobile

Bien au contraire de cette idée reçue, se mouvoir permet de rester ancré dans le moment présent. Marcher par exemple, est une excellente méthode de soutien à la méditation. Cette action permet de ressentir la sensation du sol sous vos pieds, d'observer le paysage, ou encore apprécier l'air sur votre visage.

Vous pouvez méditer tout en faisant pratiquement n'importe quelle action. C'est pourquoi tant de méditants débutants trouvent la méditation au volant si attrayante. Ils peuvent utiliser leurs pensées, le défilement de la route, la sensation de leurs pieds sur les pédales comme support pour leur méditation.

Ce chien = #meditationgoals

Mythe #4 : Toujours méditer «correctement»

Les séances de méditation s'enchaînent mais ne se ressemblent pas ! Gardez à l’esprit qu’une session sera différente de la suivante. Un jour, vous plongerez dans le moment présent et ressentirez un vaste sentiment d'espace et de bien-être. Le lendemain, vous vous sentirez complètement fermé et devrez vous battre davantage pour sentir le sol sous vos pieds.

Le conseil des experts est d'approcher chaque session en étant simplement ouvert à tout ce qui se passe. Donc, la prochaine fois que vous aurez du mal à rester dans le moment présent et que vous serez attiré par votre liste de choses à faire, souvenez-vous de ce conseil.

Mythe #5 : Il n'y a qu'une seule «bonne» façon de méditer

La seule directive pour méditer correctement est que vous devez rester conscient du moment présent. Peu importe combien de temps vous vous asseyez, où cette session se déroule, ou combien de temps elle dure.

«Des temps courts, plusieurs fois», est un leitmotiv que de nombreux adaptes appliquent. Plutôt que de bloquer une ou deux heures dans votre journée, pourquoi ne pas utiliser chaque pause pour s’adonner à la méditation. Intégrer cette pratique à votre routine vous permettra d’utiliser le moment présent comme support pour votre méditation.

Il ne sait pas qu'elle est entrain de méditer à l'instant.

Mythe # 6: Une fois la méditation acquise, c’est pour toujours 

A force de pratique, vous maîtriserez de plus en plus les subtilités de la méditation. Pourtant, cela ne signifie pas que vos séances seront toujours parfaites ou que vous serez constamment en paix. Même les moines qui veillent sur les collines du Tibet continuent de progresser. La méditation ne vous empêchera pas de vous sentir anxieux ou stressé, ce n'est ni une solution ni un remède. Il s’agit d’un outil pour vous aider à calmer votre esprit et à atténuer les émotions négatives lorsque vous les ressentez.

 

Prêt à méditer ? Trouvez une offre près de vous.

 

 

  Lectures connexes