CITY GUIDE LYON

Le Musée « Miniature et Cinéma » : Effets Très Spéciaux

PAR : CATHERINE CERVONI | 3.11.2014 |
Le Musée « Miniature et Cinéma » : Effets Très Spéciaux

Des pièces mythiques de films : Independance Day, le Monde de Narnia, Batman, Gladiator , Harry Potter …, des décors grandeur nature, des maquettes … c’est une exposition unique en Europe que ce musée situé dans un immeuble du XVIème siècle du vieux Lyon propose. Le musée « miniature et cinéma » occupe près de 2 000 m2 . Cinq niveaux de salles d’exposition sont consacrés à ces pièces rares et insolites qui racontent l’histoire et les mécanismes des effets spéciaux au cinéma. L’autre partie de ce lieu d’exception est dédié à une centaine de fascinantes scènes miniatures.

Dès le début du parcours on plonge dans cet univers fantastique en débutant la visite par les sous-terrains. Les décors originaux grandeur nature du film « Le parfum » adapté du roman de Patrick Süskind ont été remontés à l’identique. On retrouve le héros « Grenouille » derrière son établi occupé à filtrer et mélanger des essences près d’un distillateur dans un bric-à-brac de flacons, de pots, de pétales séchés recouverts de poussière…

Musée Miniature et Cinéma le Parfum

On remonte par un escalier lugubre au rez-de-chaussée et on arrive dans un patio ou plusieurs petits logements accueillent la reconstitution de la parfumerie et du salon de Baldini. Dans la cour sous une arche se tient la poissonnerie où le héros est né.

Musée Miniature et Cinéma la Parfum

Pour fabriquer ces décors, 12 personnes ont été mobilisées pendant 6 mois et quelques 1 300 flacons tous remplis d’huile colorées et bouchés à la cire ont été spécialement réalisés.

Par les coursives extérieures on accède aux étages qui tous vont révéler tour à tour une part de la magie du cinéma et l’envers de son décor. Il y a les superbes costumes des personnages qui ont servis au tournage de films comme « Le dernier Empereur », « La planète des singes » « Donjons et dragons », « Stargate », « les 3 mousquetaires » … ainsi que des accessoires comme le chandelier en forme de buste féminin qui ornait le hall d’un navire spatial du « Cinquième élément » de Luc Besson, les sabres du « dernier Samouraï », le robot araignée de « Minority report »...

Une salle est très impressionnante : celle des masques et prothèses. Si la cagoule originale en latex de Batman réalisée pour Val Kilmer , le masque de « V » ou la prothèse du visage et du buste de « Hellboy » ne font pas peur d’autres sont effrayants. On est saisi de frissons devant le masque de la momie du film éponyme, le cadavre qui semble réel de jeune femme en silicone utilisé dans un court métrage , la réplique de différentes têtes comme celle ensanglantée de Gillian Anderson de « X Files », les créatures du « retour des morts-vivants » et tout un bestiaire d’animaux : faux rats, piranhas, chiens …

Musée Miniature et Cinéma Hell Boy

Différents panneaux et vidéos expliquent les techniques des effets spéciaux. Le maquillage (idéal pour créer des primates : La Planète des singes, Gorille dans la brume) est souvent complété par des effets numériques : une partie du visage est effacée par ordinateur pour être remplacée par un maquillage 100% numérique (Terminator Renaissance, The Dark Knight).

Pour une créature fantastique dont la morphologie est trop éloignée de celle d’un humain, on utilise un masque télécommandé qui peut recouvrir entièrement sa tête (comme dans « Men in Black »).

Une autre technique est l’animation électronique appelée « animatronique ». Lorsque la morphologie d’une créature ne permet pas de faire appel à un acteur, on utilise l’animatronique : une marionnette mécanique recouverte d’une peau en mousse de latex représente alors le personnage. Il est équipé de câbles, vérins et divers mécanismes internes pour être actionné à distance à l’aide d’une télécommande. De nombreux exemples sont exposés comme la tête du monstre de « Bloody Mallory », celle des chimpanzés de « Greystoke » ou encore le dinosaure de « Jurassic Park ».

Les maquettes tiennent une place importante dans les films. Le galion du film des « Trois Mousquetaires » est une des dernières acquisitions du musée. Ce navire volant de 6 mètres de long est splendide. La maquette, réalisée à l’échelle de 1/40, a été filmée sur fond vert puis scannée pour être animée par ordinateur dans la scène de la bataille aérienne.

Musée Miniature et Cinéma Mousquetaires

Même si le numérique tend à remplacer les miniatures, elles servent toujours à recréer des décors qui seraient trop coûteux de fabriquer en taille réelle comme le dôme du capitole de « Independance Day » ou la tour Eiffel de « 2012 » que l’on peut également admirer au musée.

Les collections sont renouvelées très souvent car certaines de ces pièces sont prêtées par les studios au musée qui les restaure et en échange les expose un an ou deux.

Les derniers étages de l’immeuble sont consacrés à une centaine de scènes miniatures qui représentent des lieux familiers comme des bouchons lyonnais, le restaurant parisien « Maxim’s », des marchés de primeurs, des intérieurs de nos régions françaises, des salles d’école … Ils sont extrêmement bien détaillés et on a l’impression d’être un géant qui s’apprête à entrer dans ces lieux minuscules d’un extraordinaire réalisme.

Musée Miniature et Cinéma Bouchons Lyonnais

A noter : toutes les informations (posters, vidéos …) sont en français et en anglais.

Informations pratiques : Musée Miniature et Cinéma - "Maison des Avocats" - 60, rue Saint Jean - 69005 Lyon – site internet : http://www.museeminiatureetcinema.fr

Horaires d’ouverture : du lundi au vendredi de 10h00 à 18h30 - samedi et dimanche de 10h00 à 19h00

Tarif : 8 € pour les adultes et 6 € pour les enfants. Les chèques vacances sont acceptés.


ARTICLES SIMILAIRES


Revivez l'Exposition Universelle de Lyon en 1914
Lyon en met plein la vue !
Guignol : le Chroniqueur de l’Epoque

-----

Découvrez nos Bons Plans Sorties à Lyon !

Only Cath
PAR : Catherine Cervoni Only Cath

Lire l'interview de Catherine

Catherine est née et a toujours vécu à Lyon. Aimant cette ville, elle s'intéresse à sa vie culturelle, ses loisirs, ses expositions et à tous les évènements qui animent Lyon. Elle a créé un blog Only Cath sur lequel elle présente ses coups de cœur.

{}