CITY GUIDE LYON

Biennale de la Danse à Lyon : à découvrir jusqu’au 30 Septembre

PAR : CATHERINE CERVONI | 16.9.2014 |
Biennale de la Danse à Lyon : à découvrir jusqu’au 30 Septembre

La 16ème édition de la Biennale de la Danse à lieu à Lyon du 14 au 30 septembre 2014. Défilés, performances, cirques, spectacles : une sélection à découvrir ici.

300 000 spectateurs qui ont assisté au défilé dimanche, 43 compagnies internationales dont 24 françaises, 44 lieux dans Lyon et sa région … cette 16ème édition promet d’être riche en émotions et en fantaisies. Se voulant, comme en 2012, populaire et expérimentale elle mettra en valeur l’art chorégraphique entre danse, cirque et performances aussi bien dans des œuvres cultes que des créations.

Dada Masilo

Carnaval de Rio, chars, samba ont ouverts la 16ème Biennale de la Danse à Lyon. Le défilé parti des Terreaux pour arriver place Bellecour réunissait 4 500 danseurs amateur et 500 musiciens dans une ambiance joyeuse, festive et très colorée en harmonie avec un beau ciel bleu. Puis la chorégraphe et danseuse sud américaine : Dada Masilo (ci-contre) a présenté à un public enthousiaste sa variation du célébrissime « Lac des cygnes » regroupant 40 danseurs lyonnais. La soirée s’est clôturée par un concert de Sambasax sur lequel le public a pu se déhancher sur une chorégraphie inventée par Dominique Hervieu, la directrice artistique de la biennale.

Si le défilé est toujours un moment fort, bien d’autres nous attendent jusqu’au 30 septembre et je vous invite à consulter le site pour connaître toute la programmation.

Je vais vous en faire découvrir quelques uns qui montrent que la danse est un art pouvant s’exprimer de multiples façons : par des performances, les acrobates du cirque et par les spectacles variés… Pour chaque catégorie, j’ai sélectionné mes deux évènements « coups de cœur ».

Les performances

Jan Fabre « Troubleyn, c’est du théâtre comme c’était à espérer et à prévoir »

Jan Fabre dans les années 80 a apporté son expérience de plasticien dans le théâtre. Aujourd’hui il reprend une de ses pièces sous un format de 8h. Le théâtre des Célestins va devenir la scène de toutes les performances dont une que je suis curieuse de voir. Celle où lui et les autres artistes vont promener des perruches en laisse pour composer des tableaux vivants! A noter : les spectateurs pourront, eux, entrer et sortir à leur guise.

Jean Fabre

Jan Fabre ©Wonge BERGMANN

Distraction : « les thermes » : L’expérience qui rend la philosophie ludique.

25 000 balles noires avec sur chacune des inscriptions empruntées des stoïciens emplissent une piscine. Les participants sont invités à se plonger dans ce grand « bain de moralité ». Je pense que les conversations et les échanges vont être surprenants !

Le cirque

La Compagnie XY : « il n’est pas encore minuit »

Ses 22 acrobates nous promettent une chorégraphie spectaculaire entre « lindy hop » – une danse née dans les années 20 à Harlem- et haute voltige.

Compagnie XY

Compagnie XY ©Christophe RAYNAUD DE LAGE

La Compagnie du Hanneton de James Thierrée « Tabac Rouge ».

Cet enfant de la balle- descendant de Charlie Chaplin- a débuté dans un cirque. Il s’en remet dans « Tabac Rouge » à la danse pour explorer la condition humaine. Ce « chorédrame » se déroulera dans un univers surréaliste emplit d’objets dépareillés et surpeuplé.

Les spectacles

Le Ballet de l’Opéra de Lyon : « heart’s labyrinth »

Jiří Kylián a accepté de remonter une pièce qu’il avait enlevée de son répertoire il y a 30 ans suite à un évènement dramatique survenu dans sa compagnie. Les amateurs pourront retrouver le style de Jiří Kylián : une danse fluide, des mouvements simples, sophistiqués et purs.

Yorgos Loukos, le Directeur du Ballet de l'Opéra de Lyon a également retenu Emmanuel Gat - dont le langage chorégraphique est connu pur être sensible et abstrait - dans une création avec une dizaine de danseurs et orchestre. A noter que François Chaignaud et Cecilia Bengolea présenteront leur première œuvre destinée à des danseurs de ballet.

Le hip hop avec Mourad Merzouki : « Récital à 40 »

Le lyonnais Mourad Merzouki célèbre les œuvres cultes de la danse hip hop. En réunissant 4 générations de danseurs dans un ballet il retrace 15 ans d’histoire du hip hop. Ces 40 danseurs se produiront sur une scène à leur mesure : celle de l’amphithéâtre de la cité internationale.

Mourad Merzouki

Mourad Merzouki ©Gilles AGUILAR

Des animations

Comme à chaque biennale, diverses animations sont proposées. Pour cette édition je trouve l’idée de « Selfie You » amusante. Il suffit de réaliser en mode « selfie » une vidéo d’une minute sur le thème « vous et la danse ». Les plus créatives seront sélectionnées par un jury et mis en ligne sur les sites de Télérama et de la Biennale.

Les cours de danse africaines, des Caraïbes et des Antilles auront à nouveau lieu place des Terreaux avec des professeurs réputés.

Les plus jeunes ne sont pas oubliés et ils ont droit à leur propre battle. La compétition s’adresse aux équipes de 7/9 ans et 10/13 ans. Les Red Bull BC One All Stars feront partie du jury avant de rejoindre, toujours Place des Terreaux, le Pockemon Crew dans un show suivi d’un cours de danse hip hop.

La Biennale de la danse passe pour être le deuxième évènement préféré des lyonnais après la fête des Lumières. Ce qui est sûr c’est que cette « bouffée » artistique, joyeuse et parfois décalée nous apporte du soleil et de l’enthousiasme à l’orée de l’automne.

Toute l’actualité de la Biennale en temps réel, ses photos et vidéos sur la page Facebook.

ARTICLES SIMILAIRES

- La Biennale de Lyon

Crédit Photos : Ballet Opéra Lyon Chaignaud ©Michel CAVALCA, Dada Masilo ©John HOGG

-----

Découvrez nos Bons Plans Sorties à Lyon !

Only Cath
PAR : Catherine Cervoni Only Cath

Lire l'interview de Catherine

Catherine est née et a toujours vécu à Lyon. Aimant cette ville, elle s'intéresse à sa vie culturelle, ses loisirs, ses expositions et à tous les évènements qui animent Lyon. Elle a créé un blog Only Cath sur lequel elle présente ses coups de cœur.

{}